mercredi 30 décembre 2009

Un joli nom pour notre maison ?


Exceptionnellement, le blog maisonboiscorreze est ouvert à tous... Profitez-en, ça ne va pas durer !

Maintenant, je vous propose un petit concours...

Celui qui me trouve le plus joli nom pour notre maison en bois que nous faisons construire en Corrèze recevra un filet garni corrézien...

Mais attention, le jury est exigeant ! Il faut que ce nom plaise à l'ensemble des 5 Balotins !

Vous avez le temps : la date limite est le 28 février !

Alors, cogitez bien !

dimanche 27 décembre 2009

La minute culturelle de Balotine

Mes petits amis, j'espère que vous avez passé un bon Nowel (comme disent les djeun's de maintenant) parce que je n'ai pas eu le temps de vous le souhaiter....

Moi aussi, merci, je vous le raconterai à l'occasion.

J'aurais aimé le passer dans ma maison de Corrèze, mais sans chauffage (à cause du carrelage qui sèche), ça n'aurait pas été coool... ça aurait même été cold...




Bon, allez, pour relever le niveau, je vous fais part de mes 3 coups de coeurs culturels du moment, ce sera mon cadeau de Noël...




Tout d'abord, ce mois-ci, j'ai échappé à Twilight II pour aller voir le film le Concert (j'ai laissé les filles, mes nièces et ma belle-soeur entre les mains des vampires dans la salle d'à côté...).

C'est un très beau film, même si l'histoire est un peu abracadabrant(esque). J'adore l'actrice Mélanie Laurent (je vous en avais déjà parlé dans Je vais bien ne t'en fais pas). Les acteurs en général sont très attachants. La fin est magnifique et vous fait aimer le violon et Tchaikowki...








Côté CD, j'ai offert à Balotin le dernier album de Sting If on a winter night. Il a été très surpris, car ce Sting n'a rien à voir avec le groupe Police (que nous étions allés voir l'an dernier), même s'il s'agit du même chanteur. Non, ici, Sting a toujours sa belle voix voilée, mais plus suave, plus grave, il est accompagné d'instruments à cordes et chante du Purcel, et autres musiques traditionnelles ou médiévales. C'est très doux, très agréable...









Enfin, un livre que j'ai emprunté à ma soeur : Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates. Je le dévore depuis que je suis en vacances. Ou plutôt, je le savoure... Il s'agit de correspondances entre un écrivain (Juliet) et les membres de ce fameux cercle littéraire qui s'est constitué pendans la deuxième guerre mondiale sur l'île de Guernesey. J'aime les romans écrits sous cette forme originale, où toute l'histoire est contée à travers des lettres. On s'attache aux personnages car on a l'impression que c'est à nous qu'ils s'adressent. J'ai envie d'aller sur ces îles anglo-normandes, où la vie a l'air douce et les habitants accueillants. En même temps, on nous raconte les horreurs de cette guerre, et on touche du doigt les souffrances subies par tous ces gens. J'ai envie de continuer à lire les pages suivantes, mais je n'ai pas envie que le livre se termine...

lundi 21 décembre 2009

jeudi 17 décembre 2009

Le Père Noël corse est déjà passé !


Je vous ai déjà dit que ma marraine vivait en Corse ?

Eh bien cette année encore elle nous a gâtés pour Noël. Hier, nous avons reçu un magnifique colis avec :

- de la Copa,
- du Lonzo,
- deux saucissons
- de la terrine de figatelli (foie de porc)
- des chocolats fin de chez Grimaldi...


Mmmmm ! Merci Mamou !
Cela met un peu de soleil et de chaleur dans notre maison, après cette journée où la neige a paralysé toute la région.


Demain, les enfants seront en vacances avec un jour d'avance : par arrêté préfectoral, les transports scolaires sont interdits et il nous est demandé par soucis de sécurité, de garder nos enfants à la maison !

dimanche 13 décembre 2009

Dilemme


J'ai vécu une semaine difficile au boulot.

D'abord, je ne savais pas ce que j'allais devenir dans la nouvelle organisation... J'ai même vu sur un fichier que j'étais en mobilité, sans le savoir !

Ensuite, j'ai eu le choix entre 2 postes au sein de mon département.

Puis, j'ai eu une autre proposition, venant d'un autre service...

Qu'il est difficile de faire des choix quand de part et d'autre les sujets sont intéressants. Difficile de choisir entre une belle pomme rouge et une belle pomme rouge !

De part et d'autre, les responsables ont été formidables. Ils m'ont laissé du temps pour me décider, se tenaient à ma disposition en me donnant leur numéro de portable...

Je cherchais autour de moi des conseils. Mes collègues étaient là, bien présentes, à m'écouter, à m'orienter...

J'étais un peu perdue, mais aussi, j'étais flattée... "Tout le monde me veut..." Profite, Balotine, ça ne va pas durer !
Mais bon, j'étais tracassée, et je dormais très mal...

Mon ex-chef n'a pas répondu tout de suite à mon message... Il a préféré me laisser congiter un peu, et il a eu raison. Quand je l'ai vu, j'avais quasiment pris ma décision, et il m'a donné les bons arguments qui m'ont confortée dans mon choix.

Quant à mon mari, il était en séminaire à Zurich... Lorsque je lui ai fait part de mes "soucis", il était en plein "teambuilding" dans une ferme bio, à traire des vaches, faire du fromage et courir après les poules... Alors mes petits problèmes, il en était très loin !

mardi 8 décembre 2009

3ème galop

Par rapport à la majorité des autres enfants du club équestre, Lulu a commencé tard l'équitation. L'année dernière seulement (à 13 ans).

Certes, elle avait déjà fait des stages par ci par là, et quelques colos de poney.

Mais les choses sérieuses ont commencé l'année dernière.

Donc, ce dimanche, elle s'est inscrite pour le galop 3. Un peu au dernier moment, il faut bien le dire...

Son papa lui a acheté les livres de théorie (c'est compliqué un cheval... vous savez où se trouve sa parotide ?) et elle a potassé toute la soirée (devant les miss France...)

Nous avons assisté à l'épreuve pratique. C'est impressionnant comme même les petits maîtrisent bien leur cheval ! Ils arrivent à le "garer" n'importe où !

Notre Lulu (la plus grande de tous) a réussi tous les parcours (avec son cheval). J'ai appris qu'il y avait différentes position dans le trot : enlevé, assis, sans les étriers...

En plus, son cheval n'était pas le plus facile : c'est un mou !

Au final, elle a eu haut la main et la théorie et la pratique.

Mais le soir, sous la couette, elle n'en pouvait plus et le thermomètre affichait 39,5°C !

Comme le dit Balotin (qui a toujours le mot pour rire) : une fièvre de cheval !

Edit : oui, je sais, mes photos ne sont pas terribles. J'ai voulu faire de l'art avec mon nouvel objectif... Il va falloir que je demande des conseils personnalisés à Titi, mon coach de chez Canon

lundi 7 décembre 2009

Femmes à bretelles


Samedi soir, je suis sortie...


Toute seule,

sans mon mâri,

sans mes enfants.


Ils m'ont dit : "tu vas voir quoi ?"


J'ai répondu : "les Femmes à Bretelles, vous m'accompagnez ?"


Ils m'ont ré-répondu : "Non, nous on va voir des femmes sans bretelle : les Miss France".


Puisque c'est comme ça, je sors avec ma mère !


Et nous sommes allées voir les Femmes à Bretelle...

Et nous n'avons pas regretté !


Les Femmes à Bretelle, c'est un peu comme le Quatuor, sauf que ce ne sont pas 4 hommes jouant des instruments à cordes, mais 4 femmes avec des accordéons, + 2 hommes qui les accompagnent, jouant le rôle de conférenciers.


Nous avons beaucoup ri des pitreries des conférenciers et des mimiques des instrumentistes.
J'ai adoré les voix de deux jeunes femmes (dont la soeur de Jeanne Cherhal) qui s'accompagnaient de leurs "pianos à bretelles".
L'accord de ces 4 instruments était très beau, très harmonieux.
Une accordéoniste (Alice) et un conférencier (Fred) font aussi partie du groupe du coin, mais qui monte : les Blérots de Ravel
Mêler la musique à l'humour est un art risqué. Ils (elles) ont réussi !


Bref, nous avons passé une excellente soirée, sans regretter une seconde le défilé des "blondes" sur le petit écran !

dimanche 6 décembre 2009

cherchez la femme


Mon mââri a passé son samedi à chercher la femme...

Jalouse, moi ?


Oh que non, moi je ne voulais surtout pas être cette femme...

Pour tout vous dire, il cherchait une femme licenciée au tennis dans notre club pour faire le tournois de doubles du dimanche matin. Or, il n'y avait qu'une candidate...


Entre celles qui avaient des obligations familiales, celle qui sortait le soir et avait peur de ne pas être fraîche le lendemain, celle envoyée par le mari qui avait juste oublié les problèmes de santé de son épouse, celle qui veut pas, celle qui peut pas...


Il en a usé des coups de téléphone, mon Balotin...
Le problème, c'est que si un couple déclare forfait, c'est toute l'équipe (3 couples) qui doit déclarer forfait.
C'est en entendant cela que la petite Choup a eu cet élan de bravoure : "je vais le faire, ce tournois, Papa !". Choup a 12 ans, mais peu importe l'âge dans ce tournois, et elle est licenciée dans le club.


Pourtant, elle n'est pas une championne de tennis (son truc, c'est plutôt l'athlétisme). Elle a d'ailleurs arrêté les cours de tennis cette année... Mais quand faut y aller, faut y aller. Sa coéquipière est d'accord, alors tout va bien !


Choup est rentrée la première du tournois. Le résultat du match de doubles filles n'est pas très valorisant pour notre club : 6-0, 6-0 !
En face, elles étaient vraiment très fortes. Mais Choup est contente tout de même: elle n'a pas fait de double faute et a réussi quelques beaux coups, dont une reprise de volée...


Puis Balotin est rentré, ra-vi ! Les 2 autres couples du club ont gagné, et grâce à Choup, ils n'ont pas été forfaits !


Et ça, je peux vous dire que la petite, elle ne va pas se priver de le rappeler à son père...

jeudi 3 décembre 2009

Ma fille a ses têtes !

L'autre soir, c'étaient les rencontres parents-professeurs au collège.


Pour la classe de Balotine-Choup.



Je commence par aller voir la prof principale.


Sa porte est ouverte. Elle me fait entrer avec un sourire.





Jolie comme un coeur, agréable, douce...


Elle me fait penser à l'actrice Cécile Bois (ci-contre)

Elle me parle de ma fille en termes très élogieux : "votre fille est agréable, toujours le sourire aux lèvres, elle participe bien en classe, elle a de bons résultats..."



Encore...


J'aime bien qu'on dise du bien de mes enfants...


C'est moi les ai élevés comme ça..

Puis, je vais voir la prof de maths, et là, c'est une autre chanson !

D'abord, la porte est fermée. Elle n'ouvre aux parents qu'après avoir fait l'appel sur un ton autoritaire.

Elle me fait penser à la Directrice d'Harry Potter (dans le n°5). Surtout au niveau du regard !

Elle me parle de ma fille.

"Certes, elle a de bons résultats, mais elle a une attitude déplorable. Très nonchalante. Elle se tient mal, avachie contre le mur. Elle ne sourit jamais. Quand je lui pose une question, elle me toise, et ne me répond pas ! "

Là, je me demande si elle me parle de ma fille... Ce n'est pas la même que précédemment ! (Je ne l'ai pas élevée comme ça ??)

Ma fille aurait-elle ses têtes ?

mercredi 2 décembre 2009

Triste anniversaire : Malpasset


Il y a 50 ans aujourd'hui, le barrage de Malpasset, au dessus de Fréjus (83), cédait...


Cette catastrophe fit plus de 400 morts.


Le site est maintenant un magnifique lieu de promenade, où nous allons trainer de temps en temps.


Car 10 ans plus tard, non loin de là, mes grands parents y construisaient leur maison.

La maison de vacances de mon enfance, la maison du bonheur

lundi 30 novembre 2009

Bilan du stage




Aujourd'hui, nous avons reçu le bilan du stage de Balotin-Nicou.

Qu'a-t-il fait ?
-il a compté des rondelles et des écrous
- il a fermé des chapelets (? ça doit être pour une entreprise liée à l'automobile, pas pour le diocèse)
- il a conditionné des kits d'étanchéité pour Lapeyre
- il a assemblé des boules de senteur pour voitures (d'ailleurs, il nous en a rapporté une, et pour la petite histoire, on a tous des hauts de coeur quand on monte dans l'Espace, mais comme "c'est mon Didi l'a fait", on n'y touche pas !)

La grille d'évaluation est globalement positive : bonnes aptitudes physiques, ponctualité, assiduité, stabilité au travail, etc...

Mais...

Côté motivation... La deuxième semaine a été moyenne. On peut lire le commentaire suivant : "Joue à cache-cache, néglige un peu son travail."

Je disais que c'était un grand, mais c'est toujours un enfant !

samedi 28 novembre 2009

Affaire Polanski


Entendu sur Rires et Chanson :


Si à 72 ans tu n'as pas ton bracelet électronique à 3 millions d'euros, c'est que tu auras râté ta vie !

J'aime bien...

mardi 24 novembre 2009

Trop .onne ?

Je m'apprête à vivre un mercredi formidable...



Un mercredi-taxi pire qu'un autre.



Pour arranger une copine qui est en formation et ne pourra pas assurer un trajet.

Pour remplacer une maman qui travaille et ne peut pas emmener sa fille.

Pour dépanner une autre qui a un retrait de permis.

Pour partager des trajets avec deux autres amies.



Ce soir, il a fallu que j'aille à la pêche aux informations pour savoir qui venait, histoire de ne pas me déplacer pour rien, car une compétition a chamboulé un programme bien rôdé...

Finalement, je vais devoir aménager ma voiture pour prendre plus de monde !



Ce n'est pas mon habitude, mais ce soir, à table, ça me fait plutôt râler !



Ma fille me dit que je suis trop gentille, mais qu'il vaut mieux ça que d'être méchant !



Mon mari rétorque que les gens méchants, au moins, on ne leur demande rien ! Ils sont donc bien tranquilles.



Oui, mais, ils n'ont pas d'amis... je réponds...



Puis je me rends à l'évidence.



Mes "amis", ils sont tous d'accord pour partager mes trajets, mais que partageons-nous d'autre ?



Edit1 : Je reviens d'un stage comportemental PROCESS COM(c) où on catalogue les êtres humains en 6 catégories. La mienne est "empathique"... Ce qui signifie "qui voit le monde au travers de ses émotions" et a besoin d'être reconnue en tant que personne... ça ne m'a pas beaucoup étonnée

Edit2 : Dans un mois, c'est Noël ! Il faut que je mette mes rancoeurs au placard...

dimanche 22 novembre 2009

Le scrap du dimanche soir...



Week-end tranquille...

Commencé vendredi soir par des éclats de rires (du théâtre d'impro dans une maison de quartier, super sympa).

Puis un samedi calme, où Nicou a repris le chemin de l'école soulagé d'un grand poids (il s'est levé tout seul, s'est préparé et a pris son taxi à l'heure). J'ai encore souffert à la danse Hip Hop, mais ça m'a bien défoulée !
Et le soir nous avons regardé un DVD en famille : Gran Torino avec Clint Eastwood. Je vous le conseille !

Aujourd'hui, tennis pour Balotin, et marché de la gastronomie. Nous y avons passé un agréable moment avec mes cousins, et Daniel le magicien qui nous a bluffés !
Puis, les filles sont allées au cinéma, Nicou a regardé la fin de son Harry Potter, alors j'ai pu scraper au calme... Et voici le résultat !

Sinon mon petit concours n'a pas mobilisé les foules... Mais c'est Zébuline qui a gagné. En effet mon billet du 17 novembre était le 525ème.

samedi 21 novembre 2009

Trop fatigant le stage !



ça y est, le stage de Balotin-Nicou est terminé.


Ouf !


On n'en peut plus...


Oui, ça nous a tous épuisés ce stage.


Non seulement Balotin-Nicou, qui a dû suivre un rythme de travailleur, mais pour nous, les parents, ça a été l'enfer.


Le pire moment de la journée : le matin, avant de partir.
Nicou, pas décidé à se lever, puis prenant son temps pour le petit déjeuner, puis pas pressé de s'habiller, et encore moins de faire sa toilette avant de prendre le car.

Il a fallu faire preuve de douceur, de câlins, de persuasion, de force, se fâcher, ruser (faire la course avec les soeurs pour s'habiller), le prendre pour un gros bébé (aller même jusqu'à lui laver les dents). On s'y mettait à deux, voire à 3 ou 4 ! Elles sont de bonne composition, ses soeurs !
Les mots qu'il déteste le plus : "dépêche toi" et "plus vite !"
ça fait l'effet inverse de celui escompté !
Le jour que je redoutais le plus : mercredi, car j'étais toute seule (Balotin étant en déplacement).


Je me suis levée tôt, alors que je ne travaille pas ce jour là, je me suis lavée, habillée, j'ai déjeuné, pour être fin prête avant le lever de l'animal...




Mais ce jour là, j'ai été sauvée par...




... Harry Potter !

En déjeunant, j'ai entendu une pub à la radio : le DVD d'Harry Potter et le Prince de sang mêlé sortait le jour même.

J'ai donc réveillé mon Nicou avec cette nouvelle : "si tu es très gentil avec Maman ce matin, je vais acheter le DVD"...

Bon évidemment, ce n'est pas un bon exemple d'éducation. Mais avec Nicou, tous les moyens sont bons !

Et ça a marché. Il s'est levé à l'heure, a déjeuné dans les temps, s'est habillé et a fait sa toilette tout seul !

Mais comme dit Balotin," ça nous coûte cher, tes carottes " !

Le soir, ou l'après-midi, nous devions aussi nous assurer qu'il prenait bien le bon car et s'arrêtait au bon arrêt.

Donc, ma journée de travail était écourtée et perturbée...

Mais hors de la maison, Nicou est un grand. Il a les bons réflexes :

- si son car ne se positionne pas en face de l'arrêt dans la gare routière, il regarde bien les numéros des lignes et ne se trompe pas, il monte dans le bon !

- un soir, j'ai eu peur : à l'arrivée son car ne s'est pas arrêté. Affolée, j'ai pris la voiture pour le poursuivre. Mais 100 mètres plus loin, qui vois-je descendre ? Mon Nicou qui avait dû se manifester pour signaler au chauffeur qu'il avait oublié de s'arrêter !

A priori, à l'ESAT, ça se passe bien aussi, d'après l'éducatrice de suite...

J'ai dû l'appeler car Nicou était persuadé que le stage s'arrêtait lundi soir.

On s'y était tous mis pour lui expliquer qu'il en avait jusqu'à vendredi. Même Cricri !

Rien n'y a fait, alors j'ai dérangé son éducatrice qui lui a expliqué en long en large et en travers... Et j'entendais mon Nicou lui dire : "C'est looooooong !"

Il a donc compris. Mais le soir, au dîner, il nous a informé de sa décision :

- Demain, je vais chez Mamie. C'est trop fatigant le stage !

Mais non, il a bien terminé sa semaine, jusqu'au bout !

mercredi 18 novembre 2009

Scrapmania



Pour continuer dans la série "Le froid arrive !" des défis de Virginie B, voici la réponse à la question n°3 : "Au chaud, qu'est-ce que tu fais ?"




Eh bien, quand j'ai fini toutes mes corvées de mère au foyer et que je ne "déblogue" pas (comme dirait Balotin), eh bien je scrape, ne vous déplaise ! Et comme vous pouvez le constater, ça nécessite de la place !



Edit du 19/11 à 18h30 : pour répondre à Virginie, les résultats de mes scrappages sont !

mardi 17 novembre 2009

Moushette m'a taguer


Eh oui, Moushette n'aime pas être taguée, mais ça ne l'empêche pas de taguer les autres, cette coquine ! (Pourtant on lui a dit et répété : ne fais pas aux truies ce que tu n'aimerais pas qu'elles te fassent !)


Trève de plaisanterie, c'est sympa les tags, et moi, je suis très fière que cette déesse du blog ait pensé à moi !

Avant d'y répondre, je me poserai la question suivante : Qu'est-ce qu'un tag ?

Pour moi, un tag, c'est une réaction en chaîne, un moyen de mieux se faire connaître dans la blogosphère et de faire connaître ses copinautes ... C'est un peu comme les défis de Virginie, mais sous la forme d'un "passe à ton voisin" ou "ki c'est-y ke tu connais ?" c'est sympa ! Mais on ne gagne rien, juste le droit d'être lu !


J'ai bon ? Pour vous, ça sert à quoi sinon ?


Pour le tag de Moushette, transmis par Olympe, transmis par... (allez voir Olympe et remontez la chaîne) les consignes sont les suivantes :


1. Donner votre définition de ce qu'est un blog
2. Mettre en lien vos trois premiers billets
3. Taguer d'autres blogs à votre tour !


Mes réponses

1. Ma définition du blog, je vous l'ai déjà donnée ici alors je ne vais pas me répéter, et pis je suis d'accord avec celle de Moushette


2. Mes (presque) 3 premiers billets (je triche un petit peu, mais ils font partie des 15 premiers, quand même) :

3. Qui vais-je taguer à mon tour... hé hé hé...


Bon, et maintenant à moi de vous proposer un petit concours :


j'offre 1 kg de noix de Corrèze (!) pour celui qui sera le plus près du nombre total de mes articles depuis le début (du 18 juin 2007 à aujourd'hui)





A noter pour mes enfants à qui je fais la guerre pour l'accord du participe passé : je fais ici référence à un fait divers célèbre où une dame avait été assassinée et chez qui on a trouvé cette inscription sur un miroir "OMAR M'A TUER"

Au chaud, je regarde par ma fenêtre !


Deuxième photo pour le défi de Virginie B...
Prise le 10 janvier de cette année, elle me rappelle combien l'hiver a été long et froid...
Vue de la fenêtre de notre salon, on se rend compte qu'il y a du passage chez nous : des petits pieds, des grands, des pattes de chat, d'oiseaux...

lundi 16 novembre 2009

Ma boisson chaude

Ayé, j'en redemande : je participe au nouveau défi de Virginie B...

Ma boisson chaude : du tilleul, cueilli avec amour par une chaude soirée de printemps...
C'est bon, c'est chaud, et ça évoque de doux souvenirs...

dimanche 15 novembre 2009

La Seine n'a pas le blues !

Depuis plusieurs années, paraît-il, on fête le blues le long de la Seine, de Vernon à Poissy. C'est le festival Blues sur Seine.

J'en avais entendu parler, mais le blues ne m'avait, jusqu'ici, jamais spécialement attirée.
Mais initiés par le concert Jazz & Blues de notre village, nous avons voulu voir du blues grandeur nature !

Ma foi, c'est bien agréable. Des groupes pas très connus sont mis à l'honneur, et tout le monde a sa place en ce bas monde.

Hier soir, 2 chanteurs se produisaient dans le chef lieu de notre canton.

En première partie, c'est Antoine Holler, l'homme (je devrais dire le p'tit jeune) qui m'a fait aimer la guitare électrique :



Le deuxième, plus connu, est James Hunter

Très efficace, rigolo (il suivait en courant ceux qui passaient devant la scène), des sonorités sixties... très agréable. Son orchestre fonctionnant à la bière et au vin rouge, l'ambiance était très détendue !






Petit bémol, il nous parlait en anglais, à toute vitesse... Comme dit Balotin : il ne s'est pas rendu compte qu'il avait traversé la manche !



Et je crois que j'ai préféré le p'tit jeune...

samedi 14 novembre 2009

Colis gourmand

Souvenez-vous, j'avais gagné le concours "L'été indien" de Virginie B. Grâce à vos votes !



Eh bien Virginie ne s'est pas moquée de moi, son colis est arrivé avec :

- des calissons d'Aix,

- de la confiture d'abricots à la lavande

- de la tapenade

- de la fleur de sel aux poivres

- un savon à la lavande

- un petit livre de recettes bien sympathique.



Et comme c'est grâce à vous si j'ai gagné, je vais vous faire part d'une recette qui me tente bien :

les Petits pots de crème au Bailey's.

Pour 6 personnes - préparation 10 mn - Cuisson 40 mn

Ingrédients : 6 jaunes d'oeufs, 90 g de sucre en poudre, 40 cl de lait, 20 cl de Bailey's

Réalisation
Préchauffez le four à 150°C (th5). Versez le lait et le Bailey's dans une casserole. Portez à ébullition et retirez du feu dès les premiers frémissements. Dans un saladier, mélangez les jaunes d'oeuf et le sucre à l'aide d'un fouet, puis, petit à petit, versez le lait sur le mélange sans cesser de remuer. Remplisser alors de jolis petits pots allant au four (ou des ramequins) et déposez-les sur la plaque du four. Glissez cette dernière à mi-hauteur. A l'aide d'une cruche, remplissez la plaque d'eau du robinet et faites cuire au bain marie pendant 35 à 40 minutes. Retirez du four et laissez au frais jusqu'au moment de servir.

mercredi 11 novembre 2009

Essai transformé pour Nicou !


Cette première journée où Nicou a pris les transports en commun tout seul fut une réussite.
Après quelques trajets où il était accompagné, nous l'avons "lâché" dans la nature.
Le matin, Balotin l'a accompagné à l'arrêt de car et confié Nicou au chauffeur.


8h - je reçois un SMS : Nicou est monté dans le car. Impec.


Je suis rassurée, car il n'était pas ravi de se lever pour aller en stage ce matin !


8h30 - je téléphone à l'ESAT : Il est bien arrivé, sans problème. Me répond-on.


Je pars du travail vers 16h (difficilement, car tout le monde me retient) pour m'assurer que Nicou descend bien au bon arrêt de car.


16h15 - L'éducatrice de suite me téléphone : elle a suivi Nicou de loin. Il s'est assis à la bonne station à la gare routière, puis est monté dans le bon bus.

A 10 km de la maison, je suis un car, et je reconnais celui où se trouve mon fils.


Je le suis jusqu'au bout, et je tombe sur Moushette et ses Mousherons.
Et qui voit-on descendre au bon arrêt ? Mon Nicou, fier comme Artaban, heureux d'avoir fait ce trajet tout seul.

Nous le félicitons...


J'appelle donc l'éducatrice pour la rassurer (et la remercier de son implication).


Puis Nicou a tenu à appeler son Papa pour lui raconter...

Premier essai réussi. Pourvou qué ça doure !

lundi 9 novembre 2009

La grande aventure



Demain, c'est la grande aventure pour mon Nicou et du coup pour nous ses parents.

Il va prendre les transports en commun TOUT SEUL pour aller faire un stage en ESAT (Etablissement et Service d'Aide par le Travail), anciennement nommé CAT.

Il s'est déjà entraîné à prendre le car depuis notre village, mais avec un éducateur à chaque fois.

Les premiers jours, ça a d'ailleurs été la croix et la bannière pour lui changer ses habitudes : reculer son réveil de quelques minutes, ne pas prendre son taxi confortable qui l'attend même s'il est en retard... J'en arrivais même à l'habiller, le débarbouiller, lui laver les dents comme un gros bébé tant il mettait de la mauvaise volonté.

Ce n'est pas gagné (je vous raconterai...) mais il a l'air de mieux accepter son nouveau statut d'adulte... Lui qui souffre du syndrome de Peter Pan (qui ne veut pas grandir), dit désormais être "un homme"... La preuve ?

"J'ai des poils moi !"

Mais ces temps-ci, ça me soucie d'être la mère de ce petit homme... J'ai peur qu'il se trompe de car au retour, car la gare routière est importante.

Mais pour que ses enfants grandissent et volent de leurs propres ailes, ne faut-il pas accepter une part de risque ?

jeudi 5 novembre 2009

Réponse : du liège !

Eh oui ! Bravo à Kristellou qui l'avait trouvé, il s'agit bien du liège.



Oui, mais pour quoi faire ?



Tout simplement, pour isoler (bravo Moushette).



Mais reprenons tout depuis le bédut...

Nous avons acheté du parquet pour l'étage de notre maison en bois. Mais avant de le poser, Balotin s'est dit à juste titre : notre chambre se trouve au dessus du garage, qui n'est pas chauffé. On risque donc d'avoir froid là haut !



Il a donc téléphoné à notre constructeur qui lui a fait la réponse suivante :

"Pour isoler votre faux plancher, l'idéal, c'est du liège en vrac. C'est pas facile à trouver, je peux vous en fournir si vous le voulez".



Ne souhaitant pas retourner à Limoges et faire 160 km pour du liège, nous allons faire les magasins de bricolage des environs.

Le plus proche, d'abord.



Et là, coup de bol...



Non, ils n'en avaient pas, mais ils nous ont donné l'adresse d'un vendeur de liège en vrac, dont le domicile jouxte le magasin de bricolage.



Un petit coup de fil à Tonton Patrick qui nous donne l'adresse de son entrepôt, et nous voici partis à quelques centaines de mètres de là.



Un terrain vague situé sur le site d'un ancienne gare...

Pas un chat.

Du bazar partout.

Dehors, des barbecues... Non : à y regarder de plus près on dirait des fours à pain.

Personne

On fait le tour du hangar. Tout est grand ouvert.

A l'intérieur, des sacs empilés les uns sur les autres.



De l'autre côté, on a commencé à faire un "show room" comme dirait l'autre... Une cuisine est en cours d'aménagement.



Comme on ne voit toujours personne, on appelle à un numéro inscrit sur une pancarte à l'extérieur.

"J'arrive dans 5 mn" répond une voix à l'accent lusitanien.



On attend... Au soleil...

5, 10 minutes



Le téléphone de Balotin sonne. "J'arrive dans 5 minutes !



Un petit monsieur grisonnant, la gitane à la bouche arrive finalement :

"Vous ressemblez à votre frère !" dit-il à Balotin "Vous avez la même voix !"



Puis il nous fait entrer dans sa salle d'expo inachevée et nous explique tout, et notamment les avantages du liège, qu'il importe directement du Portugal : indéformable, imputrescible, inusable, naturel... Et comme il est relativement seul sur le marché et que les français se mettent aux matières naturelles, eh bien, il fait son beurre !



Et comme le liège, c'est très léger, il en profite pour importer des matériaux plus lourds en même temps : des fours à pain, des tables de travail en granit, du marbre...



Sacré personnage ! Très sympathique, il nous dit même de venir nous servir s'il nous manquait un sac de liège !



Ensuite, avec Balotin et Lulu, nous avons dévissé les dalles du plancher, puis aspiré la sciure que les ouvriers avaient laissée



Puis nous avons étalé le liège : une texture très agréable, légère, qui ne fait aucune poussière



Puis Tonton Patrick et Choup nous ont aidés à revisser le plancher, pas facile avec les petits bouts de liège qui s'immiscent dans les interstices !


Voilà une journée bien remplie !

mercredi 4 novembre 2009

Pourtant, que la Corrèze est belle...

Pendant que vous continuez à chercher la devinette (Moushette n'est pas loin du but) voici un petit intermède... J'ai pris ces photos non loin de notre "cabane" :



J'ai eu bien des malheurs avec mon appareil photo. J'avais déjà fait ces prises de vues le matin, or, en voulant les transférer sur mon ordi à l'aide d'un lecteur USB, j'ai "flingué" ma carte compact-flash. Balotin dit que je n'ai pas respecté les règles de sécurité en enlevant et remettant la carte alors que le lecteur était toujours branché. Peut-être... Mais il faut que les appareils soient moins sensibles (et susceptibles) pour moi ! Et pis mon beauf m'a dit que lui il faisait ça tout le temps, et lui il s'y connait en matériel photo... c'est son boulot !

Devinette


Keskecé ? et Akoiçasert ?


lundi 2 novembre 2009

Veuillez excuser cette interruption momentanée de blogage...

Pour cause de vacances bien occupées, de Corrèze sans internet et de retour à la maison sans ligne téléphonique...
Mais je vais vite me rattraper... Restez fidèles !

dimanche 25 octobre 2009

Encore gagné !

Cette semaine, c'était ma semaine de chance !

Après le concours de Sonia, où j'ai gagné (et reçu) 2 magnifiques lots de vernis à ongles autocollants, je viens de gagner le concours de Virginie B avec mes noix...

Les esprits mal placés diront que c'est toujours avec le même sujet que je gagne...

Toujours est il que c'est grâce à vous si j'ai gagné (un panier gourmand je crois). Alors je ne dirais qu'un mot : MERCI ! Merci pour votre soutien, pour vos votes... Cela me va droit au coeur.
Je n'ai pas vu en quoi consistait mon panier, mais je le partagerais bien avec vous...
Mais je crains qu'il n'y en ait pas pour tout le monde !

Merci encore à Virginie qui sait toujours trouver l'idée originale pour réunir blogueurs et blogueuses et leur permettre de se faire connaître...

Edit : j'ai joué à l'Euromillion aussi...

samedi 24 octobre 2009

Encore championne !


Durant 2 jours, Choup ne dort plus, ne mange plus, ne parle plus...
Elle est amoureuse ?
Non : elle angoisse...

C'est bientôt le cross du collège et elle se met la pression.

Il faut dire que l'an dernier, elle avait fini 4ème ! Cette année, elle compte bien être encore sur le podium !
De plus, cette année, elle s'est entraînée avec son père... qui avait bien du mal à la suivre ! Moi, j'ai même pas essayé et couru à mon rythme. M'en fiche de gagner !


Mais de qui tient elle cet esprit de compétition ?
Pas de moi en tout cas !
Quant à Lulu, cette échéance ne lui fait ni chaud ni froid. Aucune chance de gagner, alors... pourquoi s'en faire ?

Le cross a bien eu lieu vendredi...

Résultat....




Tin-tin...


Choup a fini 2ème
!
Ses amies sont 1ère, 3ème et 5èmes... Fine équipe !


Par pudeur, nous ne mentionnerons pas le classement de la grande soeur, mais qui est somme toute honorable !

L'essentiel n'est-il pas de participer comme dirait Pierre ?

vendredi 23 octobre 2009

Il vous fait penser à qui ?



Mais si

Cherchez bien...

Ou alors cliquez ici.

Etonnant, non ?




(c'est Sivie qui m'a soufflé)

mercredi 21 octobre 2009

Jazz & Blues




Samedi soir, avec notre association culturelle, nous avions organisé un concert de Jazz & Blues.

Le premier groupe, les Paper Boyz, nous a transporté dans l'univers du Jazz. Musique que j'écoute peu en général. J'ai beaucoup aimé, trouvé cela très agréable. Même si ce n'est pas là que je trouverais l'émotion, étant trop peu initiée.


J'ai été fascinée par la performance de ces 3 musiciens. Je connaissais le joueur de Zarb, un instrument iranien, une sorte de Djembé qui se joue avec la dextérité des doigts. J'ai aussi découvert ce qu'était une contrebasse électrique : une contrebasse sans table ni caisse... Pour le reste, c'était du jazz classique : clavier, basse, percussions... Sauf... la potée !



Non, Moushette, ce n'est pas la spécialité culinaire auvergnate... La potée, c'est un instrument africain, un pot en terre percé, qui donne un très joli son.


Ensuite, un deuxième groupe s'offre à nos yeux et zoreilles zémerveillés, les Boogie Factory : du blues, du rock des années 50, plus accessible quand même par les non initiés comme moi que le groupe précédent.

Très sympa aussi, ce groupe, dont la moyenne d'âge ferait dire aux mauvaises langues qu'il s'agit des Papys Blues, nous a fait découvrir un univers que finalement nous connaissons bien. Non seulement certains morceaux ont traversé les générations, mais aussi on se rend bien compte que cette époque a tout inventé. On a reconnu des intros qui se rapprochaient étonnamment de "Quelque chose en toi' du groupe Téléphone, et certains airs semblent avoir été repris par le groupe Police !
Le chanteur avait une belle voix rauque. Très efficace, le groupe a enchainé blues, rythm'blues et rock avec une fluidité qui nous a fait oublier l'heure...

Nous avons encore passé une bonne soirée dans notre village !

lundi 19 octobre 2009

J'ai gagné !

Eh oui, j'ai gagné !
Mais cette fois, ce n'est ni chez Virginie, ni chez Chocolataddict...

Non, c'est chez Sonia...
Il fallait raconter une histoire drôle. Or, il venait de m'en arriver une bien bonne.
Je vous laisse la découvrir à la fin du billet de Sonia...

Votez pour moi !

Mon histoire à la noix est en lice pour 2 concours, il faut donc aller sur les 2 sites et voter pour moi :

- chez Virginie B pour la photo (cliquez sur Ecrire un Commentaire pour voter)

- chez Chocolataddict pour la petite histoire de la Noyeraie (cliquez sur Carreaux de Chocolat pour voter en laissant un commentaire)

Je compte sur vous !

En vous remerciant, bien évidemment...

mercredi 14 octobre 2009

Un automne au goût de noix




Pour le concours de Virginie B, L'été Indien, voici ma vision de l'automne. Pour moi, ce qui symbolise l'automne, ce sont les noix !



Pour la première épreuve "Tous dehors, c'est l'automne", voici une photo prise en macro dans mon jardin. J'ai un très beau noyer, très vieux, planté par mon arrière-grand-père à la naissance de mon grand-père, qui a 90 ans aujourd'hui... Ce vieux noyer produit tous les ans beaucoup de noix. Pas très grosses, mais très bonnes.



Et pour la deuxième épreuve "C'est l'automne dans mon assiette", voici une petite histoire, vraie...

Les noix de Corrèze

Il était une fois, un couple qui voulait s'installer en Corrèze pour y couler des jours heureux et passer une retraite bien méritée.

Ils tombèrent amoureux d'une maison ancienne en bordure de route, et de son grand jardin bien vert et ombragé par de très beaux arbres : des noyers. D'ailleurs, cette propriété portait le nom de "La Noyeraie". Ils l'achetèrent.

Seulement ils n'avaient pas pensé que ces très beaux arbres allaient produire beaucoup, beaucoup de noix. "Qu'à cela ne tienne, nous allons les vendre !" se dirent-ils. Alors, durant des jours et des jours, ils ramassèrent toutes ces noix, les stockèrent dans leur grange, puis, ils allèrent les porter à la coopérative.
Malheureusement, en Corrèze, tout le monde avait la même idée, et les prix s'écroulèrent.
"Pour 3 francs le kilo, ça ne vaut pas le coup de se fatiguer à les ramasser" (oui, on était en 1989, on parlait encore en francs...)

Ils firent alors part de leurs soucis à leur belle-fille qui s'étonna :
"Quoi ? 3 francs le kilo ? Alors qu'elles sont à 20 francs sur le marché ! C'est du vol !"
C'est alors qu'elle eut une idée...
... une idée de génie, mais...
... elle ne savait pas qu'elle allait en prendre pour 20 ans !!!

Son idée, la voici : "Je vais vous les vendre, moi. A 10 francs le kilo. J'ai plein de collègues que ça intéresse, à Paris !"

Et depuis, tous les ans, Balotin et Balotine promènent des paquets de noix à leur travail et les vendent à leurs collègues.

lundi 12 octobre 2009

Choquant ?



A votre avis, qu'est-ce qui est- le plus choquant dans l'actu politique du moment ?




- Frédéric Mitterrant qui confesse son tourisme sexuel dans une vie antérieure ?
(avec des victimes consentantes dont on ne sait pas si elles étaient majeures)

Il aurait mieux fait de se taire au sujet de l'affaire Polanski... Il n'en serait pas là !







ou



- Jean Sarkozy qui, à 23 ans, (et Bac + 1) s'apprête à prendre la présidence du conseil d'administration de l'EPAD, organisme qui régit ce grand centre d'affaires qu'est la Défense ?

D'accord, Patrick Devedjian part à la retraite...
Mais qu'un membre du conseil d'administration se dévoue pour démissionner et laisser la place au dauphin...







Comment appelle-t-on un régime où le chef de l'état place aux meilleurs postes sa famille plutôt que des compétences reconnues ?




Quand je pense que même dans mon boulot, on ne recrute pas à moins de Bac + 5 pour des postes ou un simple BTS suffirait...


vendredi 9 octobre 2009

Je pars !


Bon, mes petits amis, ce n'est pas tout ça, mais je vais devoir vous laisser quelques jours...


Oui, je pars à l'Ile Maurice avec ma soeur...
Son compagnon Jean-Rym ne peut pas l'accompagner, alors je me dévoue, je le remplace !


Vous ne me croyez pas ?

Malheureusement (et heureusement pour Jean-Rym), vous avez raison : c'est moi qui reste...


(soupir)

Ils ont trop de chance !


Moi aussi, je partirais bien avec mon Balotin sous les cocotiers !

Mais comme on ne peut pas avoir la maison en Corrèze, l'argent de la maison en Corrèze et le sourire du plombier, nous ce sera plutôt un week-end à Lille, chez Maurice !

jeudi 8 octobre 2009

La vidéo qui fait peur...

Ce soir, avec Nicou et Choup, nous avons dîné et je pars à la gym.
Balotin et Lulu vont rentrer plus tard, après la harpe et le solfège de cette dernière...

Ils sont grands, maintenant, je peux les laisser seuls...

Oui, mais que font ils, tout seuls ?
Ils regardent la télé ou pianotent sur l'ordinateur...

Et c'est là l'erreur...

Choup est allée sur facebook et est tombée sur la vidéo qui fait peur :




C'est un peu long, mais en résumé, l'apocalypse est pour le 21.12.2012...

Terrifiée, ma fille prend son téléphone et essaye de m'appeler (5 fois), mais comme je suis à la gym, on n'entend rien avec la musique.
Elle appelle ensuite son père... Bref, c'est la grosse panique !

Ce soir, je la rassure : ce n'est pas le premier canular, ni le dernier que l'on trouve sur internet...
(pour plus d'infos, voir http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/hoax.php?idArticle=78471)


Mais quelque part, elle se méfiera davantage la prochaine fois... ça lui aura servi de leçon !

Et à moi aussi. Je suis une mère indigne de laisser mes enfants seuls jouer sur le net !

mercredi 7 octobre 2009

Chuis pas aidée...


Mon mâri est un homme...


Non, sans blague....

(Je dis ça pour que vous compreniez bien la suite.)


Comme tous les hommes, il ne supporte pas d'être malade.

(Comme dans le sketch de Florence Foresti, il croit qu'il va mourir quand il se coupe avec une enveloppe !)


Mais chez lui, je crois que c'est pire...

ça le rend de très très très mauvaise humeur.

Et quand il est dans cet état là, je ne le reconnais pas (Dr Jekyll/Mister Hyde, ça vous dit quelque chose ? Mon petit mari tout gentil devient un affreux bonhomme très désagréable)


Hier, il va voir le médecin pour soigner sa maladie, et, en aparté, il lui demande :

"Et pour mes sautes d'humeur ?"


Et là...

... véridique...


le médecin lui rétorque :

"ça on y peut rien, c'est à cause des femmes !"

lundi 5 octobre 2009

Expo


Dans notre village, les maisons des habitants se transforment le temps d'un soir ou d'un week-end... Elles ouvrent leurs portes et permettent à des artistes de s'exprimer.


Chez les uns, c'est le salon chaleureux où un conteur emporte les visiteurs dans des histoires fantastiques.

Chez les autres, c'est un théâtre où les acteurs jouent une pièce de boulevard devant des spectateurs assis sur des canapés, poufs et coussins... à la bonne franquette !


Ce week-end, une maison de notre village s'est métamorphosée en galerie d'art. César Luciano est un artiste qui habite la rue d'à côté et expose ses toiles. De très beaux tableaux très lumineux représentant de belles voitures anciennes. Vous pouvez les consulter sur le site http://www.cesarluciano.fr/
Associée à ce peintre, une sculpteuse d'un tout autre genre : elle réalise des personnages composés de bois flottés, et d'argile noire. Très original : elle utilise la forme du bois, qui lui donne l'inspiration et se transforme en un être en mouvement...


Ces maisons sont chaleureuses et leurs hôtes ont du mérite : ils ouvrent leurs portes sur ce qu'ils ont de plus personnel et intime à des visiteurs inconnus, pour leur plus grand bonheur !

vendredi 2 octobre 2009

Boulettes



Cette semaine, j'ai accumulé les boulettes au boulot...

1ère boulette

Jeudi, je devais animer un comité à l'autre bout de Paris. Pour cela, j'avais stocké toutes les présentations ppt sur ma clé USB... Je pars de bonne heure et passe par mon bureau avant de prendre les transports en commun.

Je vérifie que j'ai bien tous les supports papiers, mais... horreur... j'ai oublié ma clé USB à la maison ! J'ai changé de sac à main, elle est resté au fond de l'autre sac !

Heureusement, à cette heure matinale, un collègue est déjà là. Il me sauve la vie en me prêtant sa clé. J'enregistre toutes les présentations qui étaient sur mon poste (et j'appelle ma collègue pour récupérer son fichier sur son PC)... Ouf, j'ai juste le temps de prendre le RER pour être à l'heure.

Ma réunion s'est bien passée, ouf ! Merci la grippe A !

Pourquoi merci la grippe A ?

Parce que "grâce" au risque de grippe A, mon collègue a décidé de venir travailler en voiture pour ne pas être contaminé dans les transports en commun, pour ne pas contaminer sa femme qui est enceinte...

Et pour éviter les bouchons, il vient de bonne heure...

C'est comme ça que j'ai pu lui emprunter sa clé USB qui m'a sauvé la vie !

2ème boulette

Ce matin, en arrivant au boulot, je me disais que la journée allait être calme... La veille, avec la réunion du matin, et la publication en catastrophe de notre lettre d'information interne, j'avais accompli ma mission.

Erreur...

En arrivant, je trouve plein de post-it sur mon écran "Appelle-moi d'urgence". Mon téléphone clignotte de partout, et ma messagerie outlook explose.

Une petite phrase malheureuse écrite dans le journal interne a provoqué un tollé. Big big chef a tapé du poing et le lien vers le document a été supprimé pour que plus personne ne puisse y accéder.

Le dernier message date de 21h30. Des allers-retours entre big-chef et big-big chef...

Bref. Tout ça pour une chose qu'il ne fallait pas écrire, mais qu'on n'arrête pas de dire à l'oral. Rien de dramatique, mais la peur d'une polémique avec les syndicats fait vasciller la hiérarchie.

Moi, je suis sereine, car ce papier a été validé, lu et relu par plein de monde, et personne n'a tiqué... Alors je suis couverte !

J'ai enlevé la petite phrase qui tue et remis en ligne mon bulletin... Et pis c'est tout !

Cependant, j'ai bien relevé les sourires sarcastiques de certains collègues bienveillants, qui avaient bien vu la boulette, mais se sont bien gardés de m'en parler, espérant que je me ferais remonter les bretelles... Vous savez les collègues genre "Premiers de la classe" qui ne font pas de vague et caressent leur hiérarchie dans le sens du poil... Mais si, je suis sûre que vous en avez dans votre entourage...

Mais j'ai bien apprécié le coup de fil d'un autre chef que j'avais interviewé dans ce numéro. Pourtant, quand j'ai vu son nom s'inscrire sur mon téléphone, j'ai eu peur :

-"J'ai encore fait une boulette ?

- Non, je voulais m'excuser de t'avoir envoyé mes corrections tardivement pour cet article, et te remercier..."

Ouf, j'ai eu peur... Et ça fait plaisir!

mercredi 30 septembre 2009

Noces de porcelaine

Eh oui, Balotin et moi fêtons ce jour nos 20 années de mariage...




Il paraît que ce sont les noces de porcelaine...




20 ans ! Deux décennies !




ça commence à compter !


Oui, on va dire qu'on s'est mariés très jeunes... On n'a pas réfléchi : on s'est rencontrés, on s'est aimés, et hop ! On s'est mariés ! Classique... on a fait les choses dans l'ordre : après, on a fait des bébés.





Les noces de porcelaine... ça évoque quoi ?


  • Les roses de porcelaine, qu'on a vues au jardin de Balata en Martinique ?


  • Le teint de porcelaine de nos 3 adorables Balotins pâlots ?

(au passage vous noterez que j'en profite encore pour publier mes oeuvres en scrap)






Ou, plus terre à terre, les caractéristiques techniques de la porcelaine :


La porcelaine est non poreuse (-0% de porosité), translucide sous faible épaisseur, résistante aux chocs thermiques et mécaniques. La cuisson à haute température (1400°c) procure à la porcelaine une très grande résistance mécanique et thermique. La dureté de la porcelaine apporte une sécurité alimentaire supérieure du fait de sa résistance à l’ébréchure.
Elle est lisse et facile à nettoyer et elle ne craint ni le congélateur, ni le four. Résistance (–25 à +300C°). Elle passe d'ailleurs sans problème de l'un à l'autre
.


Mais voilà le secret de la longévité de notre couple :
résiste aux ébrechures, et aux chauds et froids !

dimanche 27 septembre 2009

C'est Mozart qu'on assassine ?


Abonnés aux comédies musicales, nous ne pouvions pas râter la dernière en date, j'ai nommé Mozart, l'opéra rock...

On est sorties entre filles : Mimi, Cri-cri, Lulu, Choup, Ganou, Woi-Woi, Caro et moi. Les mêmes que pour Cléopâtre !

Les filles, fans des chanteurs principaux (Michelangelo Lonconte dans le rôle de Mozart, et Florent Mothe alias Salieri), ont adoré et sont prêtes à y retourner.

Moi, j'ai aimé :
  • les costumes déjantés
  • les décors, ou plutôt les images projetées sur ces toiles géantes
  • les jeux de lumière sur les danseurs
  • les incursions de musiciens classiques jouant du Mozart (du vrai !) entre 2 musiques rock. Il n'y a pas de mélange dans le sens où Mozart est interprêté comme il doit l'être (avec des instruments classiques) et la partie rock n'a rien à voir avec les airs classiques
  • la voix de Florent Mothe
  • certains tableaux

Mais j'ai regretté :
  • le manque de punch et d'inventivité des chorégraphies (Kamel Ouali, reviens !!)
  • le manque de créativité des tableaux
  • la musique trop écrasée par les basses, de ce fait, on ne comprenait pas les paroles
  • les hurlements sur les passages de musique classique

Il faut dire que passer après Cléopâtre, ce n'était pas évident ! On est loin des personnages volants, des automates géants, des tableaux en or massif !


Je regrette de ne pas avoir vu Le roi soleil, mais maintenant, je peux décerner les Balotines d'or des comédies musicales que j'ai pu voir jusqu'à présent.

Balotines d'Or de la plus belle musique :
  1. Notre Dame de Paris
  2. Le roi lion
  3. Les dix commandements

Balotine d'Or de la plus belle chorégraphie :
  1. Cléopâtre
  2. Les Dix Commandements

Balotines d'Or de la créativité de la mise en scène :
  1. Le Roi lion
  2. Cléopatre

Balotines d'Or des plus belles voix :
  1. Les Dix Commandements
  2. Notre Dame de Paris
  3. Le Roi Lion
J'avais vu aussi Les Misérables, de Robert Hossein quand j'étais collégienne. Il y avait Rose Lorens. C'était ma toute toute première fois... Je n'en ai plus qu'un vague souvenir.

Et vous, quels prix décerneriez-vous aus comédies musicales ?

mardi 22 septembre 2009

Gros bidon


Aujourd'hui, nous avons déjeuné entre filles avec une collègue enceinte jusqu'au cou, qui nous a rejointes, profitant du calme de son congé de maternité...


Nous avons admiré ses rondeurs, qui, avec le tissus de sa tunique lui donnaient l'aspect d'un gros bonbon...


Cela a évoqué chez nous, les "anciennes mamans" des souvenirs de nos grossesses.


Impressionnées par la tranformation de ce corps, nous avions toutes pris le cliché qui tue : la photo du gros bidon rond nu, avec la peau tirée à l'extrême...


Cette photo, je l'avais montrée aux enfants, encore petits en expliquant : "Vous voyez, là, j'ai Nicou dans mon ventre !"

Lulu m'avait alors jeté un regard très inquiet, puis m'avait demandé :

"Maman, pourquoi tu as mangé Nicou ?"

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails