lundi 31 mai 2010

Faisons-nous les bons choix pour nos enfants ?

A l'heure où j'écris ce billet, nous avons une fille qui rit et une fille qui pleure...

La première, Lulu, a obtenu son admission dans un lycée (privé) très bien classé au niveau départemental. La sélection a été rude, car il n'y a eu que 30 élèves sélectionnés sur 250 postulants du public.
Ce qui a fait la différence ? Outre de très bons résultats scolaires, le choix de l'Allemand !
Dès la 5ème, notre fille avait voulu apprendre cette langue, pour pouvoir converser avec Amelie.
Donc, on peut dire que si Lulu est prise dans cette école, c'est grâce à Amélie !
Mais pourquoi ce choix ? Pour lui donner le maximum de chances d'atteindre son objectif : devenir vétérinaire. Elle apprendra à suivre un rythme de travail qui lui permettra d'intégrer la bonne classe prépa pour préparer au mieux le concours...
Mais, a-t-on fait le bon choix ? Va-t-elle s'épanouir dans cette ambiance sélective ? N'est-ce pas trop tôt pour lui imposer ces transports ?


Quant à la petite Choup, elle doit choisir une option pour la 4ème... Contrairement à sa soeur, elle n'a ni pris l'Allemand, ni le latin en 5ème. On peut dire que cette année, elle se l'est coulée douce !
Alors pour la rentrée, elle voulait faire l'option sport. On a dit OK, mais à condition de prendre une option européenne (soit 2 heures d'Anglais ou 2 heures d'Espagnol en plus)... Seulement voilà, elle ne veut pas prendre l'option Européenne Anglais. Elle n'aime pas cette langue... Or, nous pensons qu'il est plus important de maîtriser l'Anglais que l'Espagnol, par les temps qui courent...
Mais comme de nombreux élèves demandent l'option Européenne Anglais, il va y avoir des entretiens pour la sélection. Et si elle n'est pas motivée...
Elle s'est couchée fâchée ce soir. Nous sommes des méchants parents qui ne pensent pas au bonheur de leur fille...

Moi, j'vous l'dis, c'est pas facile d'être parent. Que l'on aille dans le sens de ses enfants ou que l'on s'oppose à eux, on ne sait jamais si on fait le bon choix !

video

Le rôle des parents n'est-il pas de trouver le juste équilibre, entre la réussite et l'épanouissement personnel de son enfant ?

dimanche 30 mai 2010

Une bien jolie communiante !

C'était la petite communion de ma filleule Sarah, ce week-end. Oui c'est une grande, maintenant, il ne faut plus l'appeler Woi-Woi !

Le temps n'était pas de la partie, contrairement au week-end dernier, mais le soleil était dans les coeurs !



Admirez au passage ce doux regard et ce sourire imperturbable !

Amelie s'est bien intégrée à cette fête de famille.

Pourtant, ce n'était pas facile pour elle :
- la cérémonie a duré une heure et demie
- elle ne connaissait pas la communiante
- on a passé la majeure partie du week-end à table, et elle n'avait pas faim
- et avec la barrière de la langue, on la sentait parfois un peu perdue

Mais elle ne se plaint jamais. Elle a joué au billard, écouté la musique, plaisanté avec les "cousins-cousines" dont elle a fait partie intégrante... Avec toujours la même discretion.

En tout cas, elle a tapé dans l'oeil de Papy Jean :
Lui qui ne fait de compliment à personne et n'a jamais appris aucune langue, il s'est adressé à Amélie en lui criant : "You are bioutifoul !"

vendredi 28 mai 2010

Une enquête rondement menée !



Dimanche 10h
Mais que se passe-t-il donc dans notre village ?
Où vont tous ces gens, petits et grands, avec leurs paniers de victuailles ?

Au commissariat !

Ah ? Il y a un commissariat dans ce village ? Dans un garage ! De mieux en mieux...

Tiens ? il y a une enquête à mener... Mais combien sont-il ?
5 équipes d'inspecteurs : une bleue, une jaune, une rouge... que de couleurs !

L'intrigue ?



Ahhhh ! Il faut reconstituer toute l'histoire ! En interrogeant des témoins : Marie-Agnès Petitpeton, la postière, Edith Sidoux, la secrétaire de mairie, les Le Gonidec ou Ledoguinec (on n'a jamais réussi à prononcer leur nom du premier coup), les bretons... Une histoire de vase, de jeune fille qui disparaît, des secrets de famille...

Chacun sa méthode : les uns épluchent les procès verbaux à la lettre, les autres foncent sur les lieux du crime, ou interrogent les témoins qui les mettent sur des pistes plus ou moins contradictoires.

On a passé une magnifique journée. D'abord il a fait très beau, l'intrigue était intéressante, les acteurs avaient bien investi leur rôle, et le cadre superbe, notamment dans le verger de Tonton Roger, qui a servi de point de ralliement, de cantine, et de cadre pour une soirée chantante...

Merci Françoise et Dodo pour cette bonne idée, à renouveler l'an prochain ! En tout cas, nous, on répondra présents !

jeudi 27 mai 2010

Elle est belle en Chamois !

Souvenez- vous, on hésitait entre les 2 couleurs pour notre maison.

la beige:



La rouille :


Finalement, ce sera un mélange des 2 : beige rosé sur les murs, et poutres apparentes et entourages de fenêtres en blanc :




tout le détail sur maisonboiscorreze !

mercredi 26 mai 2010

Un nouveau voisin !

Nous avons un nouveau voisin.
Il est bôôôôôô !


Il a des yeux de braise...



et des reflets d'argent.


Lulu en est tombée amoureuse...













Evidemment !




mardi 25 mai 2010

C'était chaud, à Paris !

Le seul jour possible pour faire visiter Paris à Amelie, c'était le lundi de Pentecôte. Balotin devait aller à Roland Garros, mais tant pis, on ira sans lui !

J'avais donc tout prévu :
- arrivée place de l'étoile, montée en haut de l'Arc de Triomphe pour avoir une première vue d'ensemble sur notre Capitale et sur les Champs Elysées
- descente des Champs Elysées couverts de verdure à l'occasion de la fête de la nature
- puis batobus pour visiter les monuments le long de la Seine
- Musée Grévin pour voir nos personnages de cire (les enfants me l'avaient réclamé)
- et si on a le temps, Montmartre et le Sacré Choeur

Mais il y a 2 choses que je n'avais pas prévues :
- qu'il allait faire chaud, très chaud (plus de 30°C)
- qu'Amélie allait nous faire un malaise !

Et oui, et ce, dès le départ.
On était arrivés dans le tunnel sous l'Arc de Triomphe et on devait attendre un petit quart d'heure pour acheter les tickets pour monter.
Est-ce le manque d'oxygène dans ce tunnel ?
La chaleur ? Pourtant ça allait encore à cette heure-ci.
Toujours est-il que j'ai vu Amelie bailler, bailler, puis vasciller, blêmir...
Je l'assois par terre.
Un monsieur derrière nous lui prodigue un massage de la nuque.
Elle se relève, mais elle s'écroule dans les bras du Monsieur.
On l'allonge par terre. Je lui soulève les jambes... Je connais, ça, s'est une chute de tension !

Une femme de la sécurité du site nous prend en charge et nous sortons à l'air libre pour permettre à Amelie de se remettre de ses émotions. Elle est d'une pâleur à faire peur.
La femme va chercher un verre d'eau sucrée et lui apporte.
Très gentille, elle me donne son nom et me dit de l'appeler si on souhaite toujours monter à l'Arc de Triomphe. Ainsi, on ne fera pas la queue et on montera en ascenseur !

Je la remercie, mais Amelie n'est pas en état pour le moment.
En attendant qu'elle retrouve ses esprits, je laisse Amelie et les enfants quelques instants, le temps de trouver quelque chose de sucré à manger pour la requinquer un peu. En haut des Champs, il y a une baraque à frites. Mais surtout une tente de secouristes avec des pompiers bedonnants qui crânent avec leurs talkie-walkies.
Je vais les voir pour leur exposer la situation. Je serai plus rassurée si ils l'examinent. Les secouristes me suivent alors avec un énorme sac à dos. Ils lui prennent la tension, le pouls, remplissent une fiche...

Puis, accompagnés de la Police, nous retournons tous vers le poste de secours. Sous cette tente il fait une chaleur torride. Mais allongée sur le brancard, Amelie retrouve peu à peu ses couleurs. Et sa tension remonte.
Oui, mon diagnostic était le bon : malaise vagal, chute de tension.

Finalement, Amelie va mieux et veut continuer (commencer) la visite de Paris.

La dame de l'Arc de Triomphe a tenu parole. Elle m'a accompagné au guichet pour les tickets, puis nous a tous emmenés en ascenseur !


Il est midi, quand nous sommes arrivés là haut !




Nous redescendons, ne nous attardons pas longtemps sur les Champs Elysées noirs de monde, et nous cherchons l'ombre pour pique-niquer


Et nous poursuivons le programme avec le Batobus... ou plutôt la fournaise flottante, car malgré les ouvertures de toutes parts, le plexiglass fait effet loupe !

On descend à Notre Dame. Tout le monde est assoiffé.




Nous terminons la visite dans la fraîcheur du Musée Grévin :




La pauvre Amelie a été bien courageuse de poursuivre sa visite à Paris sous cette chaleur. Je crois qu'elle se rappellera de l'Arc de Triomphe !
Mais Montmartre, ce sera pour une autre fois...














Et petite dédicace spéciale pour Mimi et Moushette :

lundi 24 mai 2010

Invitée mystère et rencontre surprise

Donc hier, alors que nous étions en pleine enquête policière, mais ça, c'est une autre histoire, que je vous raconterais à l'occasion...

... nous partons chercher notre invitée mystère !



Et là, rencontre surprise !!!



Alors que nous cheminions vers l'aéroport de Roissy, mon Iphone d'amour sonne : c'est ma soeur...

Je croyais qu'elle était à Prague.

Je dis la phrase bateau que tout le monde dit à son portable : "Téoù ?"

- A Roissy ! qu'elle me répond. On rentre de Prague, et on attend la correspondance pour Brest pendant 5 heures... Trop bien les week-ends en amoureux quand on habite en province : on passe autant de temps dans les aéroports que sur place.

- Roissy ? Mais on y va !!!

Elle ne le savait pas, elle m'appelait pour tuer le temps... Non, parce qu'elle avait le temps, nuance !



Jean-Rym et Zézé sont donc sur place pour nous accueillir et nous attendons ensuite tous ensemble notre invitée mystère.



ça fait deux fois qu'on se croise avec ma soeur. La dernière fois, c'était pendant les vacances d'avril : Zézé est arrivée à la gare de Saint Raphael vers 19h30, on a dîné tous ensemble et à 21h30, c'est Nicou et moi qui repartions.



Mais cette fois ci, la rencontre est un peu plus brève... le temps d'accueillir notre invitée, de prendre un verre tous ensemble et de repartir.



Notre invitée mystère arrive de Munich.

On était allés la voir il y a deux ans.

Elle a l'âge de Lulu.

C'est... c'est...





Amelie !

La fille de Brigitte, mon amie allemande.
Elle va accompagner Lulu au collège pendant 15 jours, et parfaire ainsi son français.

Nous sommes très heureux d'avoir un 4ème enfant pendant quelques temps !

samedi 22 mai 2010

Devinette...


Demain, nous allons à l'aeroport chercher notre invitée...

Mais qui est-donc cette invitée mystère ?

(Ceux qui savent se taisent, merci)

vendredi 21 mai 2010

Un jour j'irai à New York avec toi !


ça s'est décidé HIER...

Mon CE cherchait 2 candidats pour partir en voyage à New York dans 15 jours, suite à un désistement.


Balotin était partant.


Je me suis inscrite.
Prem's !


On va donc partir très prochainement en z'amoureux pour la grosse pomme !

En A380



J'ai la trouille !

Défi #5 : carte postale


Dernier jour pour le défi sur les voyages, insufflé par Virginie B...
Aujourd'hui, le thème : les cartes postales !
J'adore recevoir des cartes, et j'aime bien en écrire aussi...
Celles que nous recevons atterrissent dans nos toilettes. Un salon de lecture comme un autre...
Reconnaissez-vous la vôtre ?

jeudi 20 mai 2010

Défi #4 : un souvenir...

Virginie B me demande maintenant l'objet que je rapporte de mes voyages...





Elle est bien curieuse...





En fait d'objet, je fais surtout des "prélèvements"... Je vous rassure, je ne vandalise pas les sites !


Non, ce qui m'intéresse, c'est :



un petit peu de sable !

Du sable gris très fin de Corse, oranger très fin d'Egypte sur les bords du Nil à Assouan, noir de St Pierre de Martinique, noir et gris de Dingle en Irlande, beige de la Dune du Pilat...

Que de bons souvenirs !

mercredi 19 mai 2010

Défi #3 : bleu du ciel à la mer

Toujours pour participer au Défi de Virginie B sur le monde, les voyages, l'évasion... Le thème de ce 3ème défi est "Bleu du ciel à la mer"...

Je vous propose, dans mon album d'Irlande, toujours, ce cliché pris dans le Connemara, non loin de Galway.
Une trouée de ciel bleu qui se reflète dans la mer, et sur laquelle cette petite barque a l'air d'un bijou...




Cette petite trouée annonçait du grand beau temps pour... 2 jours !!!

(vous retrouverez cette photo dans mon album Scrap ci-contre, où j'ai appris la technique de la mosaïque)

mardi 18 mai 2010

Défi #2 : Photo de vacances

Avec ce week-end de Saints de Gla-glaces, je suis restée au chaud à la maison, pour classer mes photos...
Je suis très en retard pour constituer mes albums depuis que je fais du scrapbooking ! Alors je me rattrape en collant les photos que j'avais déjà fait tirer, et j'en commande d'autres...
Quand Virginie B me demande une photo de vacances pour son deuxième défi, j'ai tout de suite pensé à celle-ci :



ça c'est de la photo de vacances ou je ne m'y connais pas !

Août 2008 - Plage de Fréjus : mes 3 enfants, leur Mamie, le soleil, la mer... le bonheur, quoi !

J'adore cette photo où le temps semble s'arrêter. Tout le monde est détendu. Heureux à la perspective de passer du bon temps à la plage.

Loin de l'école, du travail, de l'hiver, des saints de Gla-glaces !

lundi 17 mai 2010

C'est reparti pour les défis



Moi j'aime bien les défis de Virginie B. Toujours sympathiques, ils créent des liens entre les blogueurs et les blogueuses, et nous redonnetn de l'inspiration pour dynamiser nos blogs...




Cette fois ci, le défi a pour thème Le Monde (les voyages, etc...).


Pour aujourd'hui, le défi numéro 1, ce sera Le Rouge...




Alors à quoi ça m'a fait penser, le rouge, au travers de mes quelques expéditions ?
A l'Irlande : ses pubs, ses portes colorées, ses fuschias, ses briques (à Dublin)...


Un beau souvenir pour nous, que j'avais raconté ici : Balade irlandaise


samedi 15 mai 2010

Pas de PlayStation aujourd'hui !



Balotin Nicou fait le pont.
Il ne va pas à l'école, alors il s'ennuie...

Son amoureuse, Emilie, est punie pour 15 jours !
Lui qui avait prévu de l'inviter est aussi puni, du coup.

Alors il s'occupe.

Hier, c'était la PlayStation...



Aujourd'hui, il me dit : "Pas de PlayStation !"

Whouaow...

Il devient raisonnable ?























"Non, aujourd'hui...


















Game Cube !"







Pour ceusse qui n'auraient rien compris, la Game Cube et la Play Station sont toutes deux des consoles de jeux vidéos...
La Game Cube est l'ancêtre de la WII...


vendredi 14 mai 2010

On a vécu tant d'aventures ensemble !


Ça y est, elle est partie.
Notre vielle voiture, un espace III, est partie faire le bonheur d'une autre famille, de 3 jeunes enfants.

On a beau dire : ce n'est qu'une voiture, elle a quand même fait partie de notre histoire. On l'a gardée près de neuf ans !

Les enfants se rappellent bien du jour où Balotin est arrivé avec. Il était tard le soir, ils étaient en pyjama. C'est Choup qui nous l'a raconté. Et pourtant, elle avait à peine 4 ans !


Moi, la première fois que j'ai dû la conduire, c'était dans de tristes circonstances, pour l'enterrement de mon jeune cousin. Avec l'émotion de cette journée, j'étais encore moins à l'aise. J'avais l'impression de manoeuvrer un Paquebot.


Au fil du temps, j'étais la plus heureuse des mères de familles au volant de ce mini bus ! Avec sa conduite en hauteur, je dominais le monde en accompagnant toute ma tribu et leurs petits camarades à leurs activités !


Cette automobile nous a accompagnés sans faille sur nos lieux de vacances : en Corrèze, dans le midi... transportant tout notre bardas sans limite de place...


Et cette voiture avait un inconditionnel : Marius !
Tout petit, il saoulait ses parents à chaque fois qu'il voyait des Espaces gris. Sachant que ce type de voiture et cette couleur étaient plutôt courants, toutes les 5 minutes, Marius s'écriait : "Grosse voiture L(Balotine) !". Fidèle jusqu'au bout, son plus grand bonheur était que je l'emmène et qu'il s'installe à l'arrière, dans la malle. Une fois, même, j'ai fait descendre tous les enfants que je transportais à un anniversaire, et j'ai cliqué sur la clé pour fermer l'Espace... en oubliant le pauvre Marius à l'arrière !

En février 2007, je m'étais embourbée avec dans le pré de mes beaux-parents. Cet épisode aussi restera dans les annales ! On avait tout essayé : les chaînes, les planches. Il tombait des cordes. Ma belle-mère, ma belle-soeur, tout le monde s'y était mis, mais mon dieux qu'elle était lourde ! C'est Super Patrick qui nous avait sauvé la vie en allant chercher le tracteur du voisin.


Oui, on s'en souviendra de cette belle voiture, avec ses lignes douces, plus douces que le nouvel Espace qui lui a succédé ! Comme la 204 break ou la R16 de mon enfance, l'Espace Gris fait désormais partie de notre histoire familiale...

jeudi 13 mai 2010

La choré des cousines

Non, ce n'était pas l'été dernier, c'était il y a à peine un mois en Corrèze.
Quand 3 cousines inventent une chorégraphie sur Telephone de lady Gaga, ça donne ça :


samedi 8 mai 2010

Petites perles...


Mes enfants ont beau être grands maintenant, ils nous en sortent encore des bonnes...


Nicou d'abord.

On annonce à Mamie qu'il a une amoureuse, elle s'appelle Emilie.

Mamie : "Emilie ? Je croyais que c'était Julie !"

Nicou : "Non, Julie (c'était en) 2009 !"




Choup ensuite...

Cette semaine elle planchait sur les COD et les COI (compléments d'objets directs et indirects).


Elle me demande de l'aide : "Maman, quelle est la Nature de ce COI dans cette phrase ?"

Je réponds : "La Nature ? Ce doit être dans ton cours, regarde bien, moi je n'y étais pas, je ne peux donc pas te répondre"

Choup qui ne se démonte pas : "Pourtant, la prof, elle dit que ce qu'on apprend en ce moment, c'est pour la vie !"

(sous-entendu, "tu devrais t'en rappeler...")

jeudi 6 mai 2010

'tain de Tarte !

Savez vous quel est le dessert qui fait peur ?
















La tarte TATIIIIIIIIIIIN !






J'adore cette blagounette...

J'adore la tarte Tatin aussi, d'ailleurs... Mais hier, je l'adorais moins.








Que je vous raconte...

L'autre soir, Balotin nous annonce... "Pour le séminaire de jeudi, nous serons une soixantaine de collaborateurs issus de différentes nationalités, et chacun doit préparer un sujet en rapport avec son pays : un personnage célèbre, un livre, ou une recette."

Zidane ?

Il poursuit. "Dans notre groupe, nous avons choisi comme personnage célèbre... Simone Weil !"

Wouaouh ! Une femme en plus, c'est bien !

"Oui, on n'a pas eu trop le choix avec ma collègue... Puis, comme oeuvre littéraire, une fable de la Fontaine !"

Bien ! ça aurait pu être Astérix !

"Enfin, comme recette, la tarte Tatin...

et c'est moi qui la présente !

- Mais tu ne sais pas faire la cuisine !

- Je ne vais pas la faire, je vais juste expliquer l'histoire de cette recette, avec les soeurs Tatin, tu sais qu'il y a plusieurs versions contradictoires ? Et puis je vais expliquer comment on la réalise, c'est tout !"


Je suis un peu perplexe... Pourquoi a-t-il choisi la recette, lui qui ne sait même pas où se trouve la farine !

Mais bon, j'attends la suite...

Le lendemain, il me demande : "mercredi, quand tu iras faire les courses, tu pourras m'acheter une tarte tatin ?"
Ah, je savais bien que j'allais être mise à contribution dans l'histoire !

Allez, bonne fille, le mercredi matin, dès l'aube, je me mets à cuisiner.
Ben oui, vous en trouvez tous les jours des tartes tatin au supermarché ?

Je suis la recette : mettre le beurre et le sucre au fond d'un plat, disposer les pommes grossièrement coupées remettre du beurre et du sucre par dessus et faire chauffer sur la plaque. Puis étaler la pâte sur les pommes et mettre au four 30 mn.

Rien de plus bête.

Tout se passe bien, mais à la sortie du four, une fois le plat un peu refroidi, je retourne la tarte. Elle est belle, mais un peu pâlotte à mon goût.

Et si je la nappais de caramel ?

Je me lance donc dans le caramel, que je déposerai ensuite sur le dessus, ce ne doit pas être compliqué : une casserole, du sucre, un peu d'eau, et le tour est jou...

Je n'y arrive pas : le mélange ne roussit pas et le sucre se met à cristaliser. Je rajoute de l'eau... Je rajoute du sucre...

"Tu n'y arriveras pas, même Mamie dit que c'est trop dur !" dit Lulu pour m'encourager !

J'abandonne. Je tiens à ma casserole.

Et si je la mettais sous le grill ?

J'ajoute un peu de cassonade, et hop, sous le grill à 275 ° !

Sauf que...
Comme d'hab...

J'ai fait autre chose entre temps et ma tarte est maintenant couronnée de noir !








J'ai donc recommencé une deuxième tarte tatin... Finalement pas trop pâlotte !





Et la première, ma foi, elle était bien bonne quand on a enlevé la petite pellicule carbonisée !









Pour la suite, je saurai demain ce qu'ils ont fait avec ma tarte tatin, car ils ont filmé la scène... Il paraît qu'ils ont bien ri !


J'adooore les séminaires !

lundi 3 mai 2010

Cherchez l'étoile...


Hier, pour mon beau-frère Titi et mes belles-soeurs Cricri et Ticia, c'était la brocante de rattrapage.

Souvenez-vous, ils avaient sèché la brocante mouillée de notre village il y a un mois...

Le temps n'était pas terrible non plus en ce 2 mai, digne d'un mois de mars, mais il y a eu malgré tout de belles éclaircies !

Toujours pas motivée pour y participer, je suis tout de même passée les soutenir, d'autant plus que les filles (surtout la petite) me harcelaient pour y vendre quelques babioles, et surtout passer l'après-midi avec les cousines (que la petite n'avait pas vu depuis 2 jours) !
Les gars ne nous ont pas suivies : l'un (Balotin) avait un match de tennis, l'autre (Nicou) avait un match sur la Play Station (!)...

Nous avons passé un bon moment au grand air. Les vendeurs ont malgré tout fait leur beurre...

Un petit Papy nous a bien fait rire en revenant toujours à la charge pour acheter une combinaison de ski (âge 10 ans que vous voyez sur la photo à gauche au premier plan) à 4 euros au lieu de 5. Chacun restant sur ses positions, et lui.. "Oh, non, le revoilà !"... cela devenait comique. Cricri a failli lui donner les bâtons de ski pour le même prix, et a demandé à Ticia d'apporter la neige...
On se demandait vraiment ce qu'il voulait en faire...

Mes bell's m'ont gâtée en m'offrant qui une jupe, une tunique, qui des boîtes pour ma maison... Je suis repartie chargée sans débourser un rond !

Maintenant, vous vous demandez bien pourquoi j'ai intitulé mon billet "cherchez l'étoile" ? Si, si, je le lis dans vos yeux !

Eh bien, c'est pour participer au nouveau défi de Virginie... Il s'agit d'afficher une étoile sur son blog. Ce que je fais en publiant cette photo. Si il y a une étoile, à vous de la trouver !
C'est un défi à ricochet, car si je gagne, le premier qui aura localisé l'étoile recevra le cadeau de Virginie : une IKKS pour enfant !

Alors, où se trouve l'étoile ?

samedi 1 mai 2010

Me revoilou !

Eh oui, nos vacances de printemps ont été bien remplies !

En voici un petit aperçu au travers de ces cartes postales commentées :

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails