mercredi 30 décembre 2009

Un joli nom pour notre maison ?


Exceptionnellement, le blog maisonboiscorreze est ouvert à tous... Profitez-en, ça ne va pas durer !

Maintenant, je vous propose un petit concours...

Celui qui me trouve le plus joli nom pour notre maison en bois que nous faisons construire en Corrèze recevra un filet garni corrézien...

Mais attention, le jury est exigeant ! Il faut que ce nom plaise à l'ensemble des 5 Balotins !

Vous avez le temps : la date limite est le 28 février !

Alors, cogitez bien !

dimanche 27 décembre 2009

La minute culturelle de Balotine

Mes petits amis, j'espère que vous avez passé un bon Nowel (comme disent les djeun's de maintenant) parce que je n'ai pas eu le temps de vous le souhaiter....

Moi aussi, merci, je vous le raconterai à l'occasion.

J'aurais aimé le passer dans ma maison de Corrèze, mais sans chauffage (à cause du carrelage qui sèche), ça n'aurait pas été coool... ça aurait même été cold...




Bon, allez, pour relever le niveau, je vous fais part de mes 3 coups de coeurs culturels du moment, ce sera mon cadeau de Noël...




Tout d'abord, ce mois-ci, j'ai échappé à Twilight II pour aller voir le film le Concert (j'ai laissé les filles, mes nièces et ma belle-soeur entre les mains des vampires dans la salle d'à côté...).

C'est un très beau film, même si l'histoire est un peu abracadabrant(esque). J'adore l'actrice Mélanie Laurent (je vous en avais déjà parlé dans Je vais bien ne t'en fais pas). Les acteurs en général sont très attachants. La fin est magnifique et vous fait aimer le violon et Tchaikowki...








Côté CD, j'ai offert à Balotin le dernier album de Sting If on a winter night. Il a été très surpris, car ce Sting n'a rien à voir avec le groupe Police (que nous étions allés voir l'an dernier), même s'il s'agit du même chanteur. Non, ici, Sting a toujours sa belle voix voilée, mais plus suave, plus grave, il est accompagné d'instruments à cordes et chante du Purcel, et autres musiques traditionnelles ou médiévales. C'est très doux, très agréable...









Enfin, un livre que j'ai emprunté à ma soeur : Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates. Je le dévore depuis que je suis en vacances. Ou plutôt, je le savoure... Il s'agit de correspondances entre un écrivain (Juliet) et les membres de ce fameux cercle littéraire qui s'est constitué pendans la deuxième guerre mondiale sur l'île de Guernesey. J'aime les romans écrits sous cette forme originale, où toute l'histoire est contée à travers des lettres. On s'attache aux personnages car on a l'impression que c'est à nous qu'ils s'adressent. J'ai envie d'aller sur ces îles anglo-normandes, où la vie a l'air douce et les habitants accueillants. En même temps, on nous raconte les horreurs de cette guerre, et on touche du doigt les souffrances subies par tous ces gens. J'ai envie de continuer à lire les pages suivantes, mais je n'ai pas envie que le livre se termine...

lundi 21 décembre 2009

jeudi 17 décembre 2009

Le Père Noël corse est déjà passé !


Je vous ai déjà dit que ma marraine vivait en Corse ?

Eh bien cette année encore elle nous a gâtés pour Noël. Hier, nous avons reçu un magnifique colis avec :

- de la Copa,
- du Lonzo,
- deux saucissons
- de la terrine de figatelli (foie de porc)
- des chocolats fin de chez Grimaldi...


Mmmmm ! Merci Mamou !
Cela met un peu de soleil et de chaleur dans notre maison, après cette journée où la neige a paralysé toute la région.


Demain, les enfants seront en vacances avec un jour d'avance : par arrêté préfectoral, les transports scolaires sont interdits et il nous est demandé par soucis de sécurité, de garder nos enfants à la maison !

dimanche 13 décembre 2009

Dilemme


J'ai vécu une semaine difficile au boulot.

D'abord, je ne savais pas ce que j'allais devenir dans la nouvelle organisation... J'ai même vu sur un fichier que j'étais en mobilité, sans le savoir !

Ensuite, j'ai eu le choix entre 2 postes au sein de mon département.

Puis, j'ai eu une autre proposition, venant d'un autre service...

Qu'il est difficile de faire des choix quand de part et d'autre les sujets sont intéressants. Difficile de choisir entre une belle pomme rouge et une belle pomme rouge !

De part et d'autre, les responsables ont été formidables. Ils m'ont laissé du temps pour me décider, se tenaient à ma disposition en me donnant leur numéro de portable...

Je cherchais autour de moi des conseils. Mes collègues étaient là, bien présentes, à m'écouter, à m'orienter...

J'étais un peu perdue, mais aussi, j'étais flattée... "Tout le monde me veut..." Profite, Balotine, ça ne va pas durer !
Mais bon, j'étais tracassée, et je dormais très mal...

Mon ex-chef n'a pas répondu tout de suite à mon message... Il a préféré me laisser congiter un peu, et il a eu raison. Quand je l'ai vu, j'avais quasiment pris ma décision, et il m'a donné les bons arguments qui m'ont confortée dans mon choix.

Quant à mon mari, il était en séminaire à Zurich... Lorsque je lui ai fait part de mes "soucis", il était en plein "teambuilding" dans une ferme bio, à traire des vaches, faire du fromage et courir après les poules... Alors mes petits problèmes, il en était très loin !

mardi 8 décembre 2009

3ème galop

Par rapport à la majorité des autres enfants du club équestre, Lulu a commencé tard l'équitation. L'année dernière seulement (à 13 ans).

Certes, elle avait déjà fait des stages par ci par là, et quelques colos de poney.

Mais les choses sérieuses ont commencé l'année dernière.

Donc, ce dimanche, elle s'est inscrite pour le galop 3. Un peu au dernier moment, il faut bien le dire...

Son papa lui a acheté les livres de théorie (c'est compliqué un cheval... vous savez où se trouve sa parotide ?) et elle a potassé toute la soirée (devant les miss France...)

Nous avons assisté à l'épreuve pratique. C'est impressionnant comme même les petits maîtrisent bien leur cheval ! Ils arrivent à le "garer" n'importe où !

Notre Lulu (la plus grande de tous) a réussi tous les parcours (avec son cheval). J'ai appris qu'il y avait différentes position dans le trot : enlevé, assis, sans les étriers...

En plus, son cheval n'était pas le plus facile : c'est un mou !

Au final, elle a eu haut la main et la théorie et la pratique.

Mais le soir, sous la couette, elle n'en pouvait plus et le thermomètre affichait 39,5°C !

Comme le dit Balotin (qui a toujours le mot pour rire) : une fièvre de cheval !

Edit : oui, je sais, mes photos ne sont pas terribles. J'ai voulu faire de l'art avec mon nouvel objectif... Il va falloir que je demande des conseils personnalisés à Titi, mon coach de chez Canon

lundi 7 décembre 2009

Femmes à bretelles


Samedi soir, je suis sortie...


Toute seule,

sans mon mâri,

sans mes enfants.


Ils m'ont dit : "tu vas voir quoi ?"


J'ai répondu : "les Femmes à Bretelles, vous m'accompagnez ?"


Ils m'ont ré-répondu : "Non, nous on va voir des femmes sans bretelle : les Miss France".


Puisque c'est comme ça, je sors avec ma mère !


Et nous sommes allées voir les Femmes à Bretelle...

Et nous n'avons pas regretté !


Les Femmes à Bretelle, c'est un peu comme le Quatuor, sauf que ce ne sont pas 4 hommes jouant des instruments à cordes, mais 4 femmes avec des accordéons, + 2 hommes qui les accompagnent, jouant le rôle de conférenciers.


Nous avons beaucoup ri des pitreries des conférenciers et des mimiques des instrumentistes.
J'ai adoré les voix de deux jeunes femmes (dont la soeur de Jeanne Cherhal) qui s'accompagnaient de leurs "pianos à bretelles".
L'accord de ces 4 instruments était très beau, très harmonieux.
Une accordéoniste (Alice) et un conférencier (Fred) font aussi partie du groupe du coin, mais qui monte : les Blérots de Ravel
Mêler la musique à l'humour est un art risqué. Ils (elles) ont réussi !


Bref, nous avons passé une excellente soirée, sans regretter une seconde le défilé des "blondes" sur le petit écran !

dimanche 6 décembre 2009

cherchez la femme


Mon mââri a passé son samedi à chercher la femme...

Jalouse, moi ?


Oh que non, moi je ne voulais surtout pas être cette femme...

Pour tout vous dire, il cherchait une femme licenciée au tennis dans notre club pour faire le tournois de doubles du dimanche matin. Or, il n'y avait qu'une candidate...


Entre celles qui avaient des obligations familiales, celle qui sortait le soir et avait peur de ne pas être fraîche le lendemain, celle envoyée par le mari qui avait juste oublié les problèmes de santé de son épouse, celle qui veut pas, celle qui peut pas...


Il en a usé des coups de téléphone, mon Balotin...
Le problème, c'est que si un couple déclare forfait, c'est toute l'équipe (3 couples) qui doit déclarer forfait.
C'est en entendant cela que la petite Choup a eu cet élan de bravoure : "je vais le faire, ce tournois, Papa !". Choup a 12 ans, mais peu importe l'âge dans ce tournois, et elle est licenciée dans le club.


Pourtant, elle n'est pas une championne de tennis (son truc, c'est plutôt l'athlétisme). Elle a d'ailleurs arrêté les cours de tennis cette année... Mais quand faut y aller, faut y aller. Sa coéquipière est d'accord, alors tout va bien !


Choup est rentrée la première du tournois. Le résultat du match de doubles filles n'est pas très valorisant pour notre club : 6-0, 6-0 !
En face, elles étaient vraiment très fortes. Mais Choup est contente tout de même: elle n'a pas fait de double faute et a réussi quelques beaux coups, dont une reprise de volée...


Puis Balotin est rentré, ra-vi ! Les 2 autres couples du club ont gagné, et grâce à Choup, ils n'ont pas été forfaits !


Et ça, je peux vous dire que la petite, elle ne va pas se priver de le rappeler à son père...

jeudi 3 décembre 2009

Ma fille a ses têtes !

L'autre soir, c'étaient les rencontres parents-professeurs au collège.


Pour la classe de Balotine-Choup.



Je commence par aller voir la prof principale.


Sa porte est ouverte. Elle me fait entrer avec un sourire.





Jolie comme un coeur, agréable, douce...


Elle me fait penser à l'actrice Cécile Bois (ci-contre)

Elle me parle de ma fille en termes très élogieux : "votre fille est agréable, toujours le sourire aux lèvres, elle participe bien en classe, elle a de bons résultats..."



Encore...


J'aime bien qu'on dise du bien de mes enfants...


C'est moi les ai élevés comme ça..

Puis, je vais voir la prof de maths, et là, c'est une autre chanson !

D'abord, la porte est fermée. Elle n'ouvre aux parents qu'après avoir fait l'appel sur un ton autoritaire.

Elle me fait penser à la Directrice d'Harry Potter (dans le n°5). Surtout au niveau du regard !

Elle me parle de ma fille.

"Certes, elle a de bons résultats, mais elle a une attitude déplorable. Très nonchalante. Elle se tient mal, avachie contre le mur. Elle ne sourit jamais. Quand je lui pose une question, elle me toise, et ne me répond pas ! "

Là, je me demande si elle me parle de ma fille... Ce n'est pas la même que précédemment ! (Je ne l'ai pas élevée comme ça ??)

Ma fille aurait-elle ses têtes ?

mercredi 2 décembre 2009

Triste anniversaire : Malpasset


Il y a 50 ans aujourd'hui, le barrage de Malpasset, au dessus de Fréjus (83), cédait...


Cette catastrophe fit plus de 400 morts.


Le site est maintenant un magnifique lieu de promenade, où nous allons trainer de temps en temps.


Car 10 ans plus tard, non loin de là, mes grands parents y construisaient leur maison.

La maison de vacances de mon enfance, la maison du bonheur

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails