samedi 9 août 2008

J'adoooooore l'Italie !

Les enfants se moquent de moi car parfois je m'emballe. Ce n'est pas de ma faute si j'adoooore les canards, ou la crème brûlée, ou George Clooney... (comme Gad El Maleh qui adooore les sushis).

C'est la 4ème fois que nous allons en Italie (Balotin et moi). J'ai adoré Venise, Rome, Florence... et maintenant, j'adoooore le Lac de Côme.

Déjà, la première apparition du lac est magique. Sur l'autoroute, après Milan, tout semble plutôt plat. Nous arrivons dans un tunnel, et à la sortie de ce tunnel... nous sommes sur les hauteurs et avons un magnifique panorama sur le lac entouré de montagnes !

Notre hôtel (Villa Edy) est superbe, et surtout, il a une piscine !



Un conseil pour ceux qui ont des enfants : choisissez toujours un hôtel avec piscine pour ce genre d'endroit, c'est la carotte, la récompense pour avoir bien suivi ses parents partout dans la journée !

Nous nous trouvons à Tremezzo, au coeur du lac sur la rive ouest.








Le paysage est comme sur la carte postale, ou du moins comme l'image que j'avais trouvée sur internet en réservant.


Je ne me lasse pas des paysages qu'offre le Lario (Lario, c'est le petit nom que les Italiens donnent au Lac de Côme), de l'architecture des villas italiennes et des beaux hôtels du XIXème siècle. Les jardins sont somptueux.


D'ailleurs, notre hôtel se trouve à deux pas de la Villa Carlotta. On ne pouvait pas passer à côté sans la visiter !



Les points de vue sur le lac sont magnifiques









Nous prenons un premier bain dans le lac (très bonne, l'eau, plus chaude que la méditerranée, mais le plus dur, c'est de trouver une plage de ce côté-ci... et en plus, ce sont des cailloux, alors pas facile d'entrer dans l'eau, mais sinon, une fois qu'on y est, c'est génial)



Là, nous n'avons pas vu passer George sur son hors-bord...

Donc après un premier bain, nous allons visiter l'arrière pays pour rentrer à l'hôtel...
C'est à dire que nous prenons des petites ruelles bien agréables, bien fraîches, qui nous mènent vite sur les hauteurs...



Puis, ces chemins se rétrécissent, ne sont plus pavés...

Et ne mènent à rien !

C'est ainsi que par deux fois nous nous sommes "perdus"... La deuxième fois nous avons persévéré dans des taillis de plus en plus infranchissables, avec l'angoisse qu'un chien - dont les aboiement sont de plus en plus rapprochés - vienne nous chiquer.
Finalement, nous aboutissons à un petit chemin (un vrai) et croisons un papy qui nous prend pour des Allemands.


Après la villa Carlotta, nous allons visiter les jardins de la villa Melzi. Mais pour cela, il nous faut prendre le bateau pour aller en face, à Bellagio, le St Trop du Lac...



Lors de la traversée, nous n'avons pas vu George...



Les jardins de la Villa Melzi sont aussi très beaux !









Nous traversons le parc pour nous rendre sur une petite plage que nous avons repérée.
Là, une église nous rappelle la Corse :



Moi je dis, le lac de Côme c'est comme la Corse (même végétation, mêmes petits villages typiques...).
La Corse est une montagne entourée d'eau alors que le Lario est une étendue d'eau entourée de montagnes !

Pour atteindre une plage, nous jouons à Koh Lanta : sur des troncs d'arbres instables...



Là non plus, nous n'avons pas vu George, mais une jolie petite Choup :




Balotin, ne vois-tu rien venir ?



Je vois le lac qui scintilloit, la montagne qui bleuoit, le ciel qui rosoit, les bateaux qui navigoient...

Mais pas de George qui whatelseoit !

Les enfants en ont assez des villas, et surtout de marcher... alors nous allons visiter Como (Côme in french) en voiture.




Côme est une très belle ville avec un Dôme qui me rappelle Florence.






Nous sommes émerveillés par un petit magasin de savons... pas forcément typique, mais très appétissant ! Finalement, c'est ici que nous achèterons nos souvenirs...


Nous quittons cette ville fournaise pour prendre un peu de hauteur au Mont Bisbino. Il paraît que la vue est magnifique là haut : qu'on voit la Suisse d'un côté et tout le lac de l'autre.

Au grand dam de Choup qui ne supporte pas les virages, on compte près de 38 épingles à cheveux, dans lesquelles il est très difficile de se croiser (on doit souvent manoeuvrer pour pouvoir passer à 2)

Malheureusement, il a fait si chaud que la brume de chaleur nous empêche de voir en bas !




Mais c'est là haut sur les marches d'une petite chapelle, que Lulu nous prendra tous en photo grâce à son retardateur :

Notre dernière journée sera consacrée à une balade sur le "greenway del lago di como", un chemin balisé pour une promenade bien agréable dans la Tremezzina.




Une fois de plus, nous nous régalons d'une baignade dans ce cadre splendide :



Toujours pas de George à l'horizon...

Nous renonçons à visiter la 3ème villa (Balbianelo) car l'accès n'est possible qu'en bateau taxi (soit 30 euros à ajouter au prix d'entrée) alors faut pas pousser...

Nous continuons notre chemin,



puis retournons à notre petite plage...



..la plage de l'hôtel...







...Saint Georges !


1 commentaire:

Bellzouzou! a dit…

bon, c'est un peu normal que tu ne trouves pas George, il était à St Trop' avec moi!!!!
;-)

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails